La communication

La Communication :

         Communiquer : Voilà un terme bien générique pour définir un domaine bien précis qui est un des rouages prépondérants du lien et de la bonne entente entre les personnes.

Communiquer : échanger, parler, se faire comprendre, demander, expliquer, voici quelques idées contenues dans le terme « communiquer ». Pourtant nous pourrions quand même résumer ce domaine à deux notions : Ecouter et se faire comprendre (c’est à dire utiliser un langage idoine pour coller du plus près possible à ses ressentis et à l’idée que l’on veut partager ou soumettre).

Il existe plusieurs types de communications :

-          La communication descendante (ou oratoire)

-          La communication horizontale

-          La communication affective

-          La communication avec son corps

-          La communication entre générations

Dans l’espoir de se faire comprendre il ne faut surtout pas, dans un premier temps, chercher à convaincre son interlocuteur, bien au contraire n’oublions pas que la communication est tout d’abord un échange. Le principe de base est de transmettre son ou ses idées pour entendre en retour l’avis ou l’idée d’autrui. La communication est aussi un outil et elle peut vite devenir dominatrice. Communiquer n’est pas un acte unilatéral, il met en jeu un système d’énergie bijectif dont chaque protagoniste se nourrit.

La communication, acte de générosité.

a)    La communication descendante :

Cette communication met essentiellement en jeu un orateur s’adressant à une assemblée ce qui prend la forme d’un monologue, même si à un moment donné, l’assemblée peut intervenir.

L’orateur garde une « main mise » sur les auditeurs. Cette communication a pour but de présenter, expliquer un sujet, un programme, un produit etc.

Les qualités de l’orateur doivent être la clarté, la précision, la logique, la concision…

Les orateurs sont souvent charismatiques voire emblématiques et l’histoire a quelques exemples d’orateurs célèbres réussissant à emporter les foules ce qui démontre le pouvoir des mots. L’orateur possède la capacité de « remplir » ses mots d’énergie de « conviction » qui leur donne un poids dans un certain contexte qui agit comme un marteau à chaque phrase.

Le professeur dans sa classe ou dans son amphi est confronté au même problème. Son pouvoir de conviction lui confère plus ou moins d’autorité naturelle et donc de crédibilité.

L’image de l’orateur à son entrée, ouvre déjà les portes de la communication. Cet aspect est loin d’être négligeable. La communication passe essentiellement par les mots mais tout ce qu’il y a autour, inter agit de manière quasi subliminale. Il faut donc y prêter attention.

b)   La communication horizontale

C’est celle d’égal à égal si tant est que cela puisse exister !!!! Car nous nous mettons généralement dans la configuration « dominant/dominés » à tour de rôle ce qui pré oriente le type de communication. L’écoute sera le moteur principal de cette communication.

Qu’est ce que l’écoute ?

Au-delà du fait d’entendre, l’écoute c’est, considérer ce qui est dit, c’est faire l’effort de comprendre, et c’est surtout avoir la capacité de lâcher prise avec ses propres idées pendant que votre interlocuteur parle pour avoir un seuil d’écoute maximal. Voilà la clef d’une écoute OBJECTIVE et généreuse. Car souvent pendant que l’autre personne parle, nous continuons à être convaincu de ce que l’on pense, et par conséquent nous ne sommes pas en mesure de tenir compte de ce que l’autre veut nous dire. L’incompréhension s’installe et la communication se ferme. C’est aussi comme cela que se produit la manque de dialogue entre les couples (Cf La vie de couple).

La communication horizontale est l’élixir de jouvence des relations humaines. La lassitude entre les personnes ne provient pas de la routine,( la routine est une conséquence), elle provient de l’incompréhension entre les gens qui fait qu’à un moment donné, nous pensons que notre partenaire ne nous écoute pas ou plus et qu’il ne s’intéresse pas à nous ;

Mais l’avons-nous vraiment écouté nous même ???

Nous naissons seuls, nous vivons seul, nous mourrons seul… La communication est un outil bien qu’universel difficile à utiliser car il est le lien unique entre les personnes. Il permet en effet de se faire comprendre et par ce biais de partager donc de se sentir moins seul. A nous de nous entourer de personnes ayant des sensibilités avoisinantes pour limiter l’incompréhension et les discordes.